Accueil > Actualités > Vie professionnelle > En hommes probes et libres

Institutions judiciaires

14|06|2016

En hommes probes et libres

C’est la plus belle juridiction de France. La plus difficile, aussi. Et c’est là qu’on y trouve le plus la vérité.

Tout devrait toujours s’y juger comme on y juge. L’on a failli en 2010 en supprimer les jurés ; on a partiellement réussi en 2012 en en tuant trois - il semble donc que l’on juge mieux avec moins de cerveaux… En 2009, on a même osé penser y appliquer la procédure de «plaider coupable », cette non-justice déjà offensante pour les délits.

La justice est pauvre et on n’y affecte jamais de nouveaux moyens ; on y cherche au contraire de nouvelles économies, au mépris très souvent du seul critère essentiel : la seule bonne justice est celle qui juge bien. J’ai peur pour les assises, j’ai peur pour les jurés, je veux demander qu’elles demeurent, au-dessus de tout...

Suite de tribune de Maître Mô en libre accès ici :

Gaz. Pal. 14 juin 2016, n° 267r2, p.3

Télécharger